Contrat de wedding planner


Comment rédiger un contrat de wedding planner ? Suivez le guide. Votre responsabilité s’arrête aux limites de votre mission Si vous êtes wedding planner, vous le savez, vos clients pensent que vous êtes omniscient et omnipotent et qu’en conséquent… tous les aléas qui pourraient survenir en cours de préparation et pendant votre mariage relèvent de votre responsabilité. Vous devez donc bien informer vos clients que chaque prestataire est personnellement responsable s’il n’exécute pas correctement ses engagements contractuels. Votre responsabilité juridique ne pourra être engagée que si vous avez failli à votre mission, à savoir veiller à la bonne organisation du mariage. Ainsi, si le traiteur s’est emmêlé les gâteaux dans le choix des petits fours parce qu’il s’est trompé de liste de mariage, sa responsabilité pourra être engagée. En revanche, si vous avez transmis la mauvaise liste au traiteur, vous avez commis une faute contractuelle, et c’est votre responsabilité qui sera engagée. Droit de rétractation ? Le droit de rétractation, de 14 jours, s’applique à tous les contrats passés hors établissement. Par conséquent, si vous signez ce contrat au domicile des futur.e.s époux, par échange de mail, ou dans tout autre endroit autre que votre boutique (ou un salon du mariage), vous devrez respecter ce droit ; et ne pas commencer votre prestation pendant cette période de rétractation, sauf demande expresse des clients. Décrire dans le détail l’ensemble de vos obligations Vous devez prendre le temps d’expliquer et de décrire à vos client.e.s l’étendu de vos obligations. A défaut, l’objet de votre contrat étant de « préparer le mariage », ce qui est une tâche très vaste, toutes les obligations se rapportant à cet objectif vous incomberont. Il est donc primordial de détailler et de délimiter rigoureusement toutes vos obligations pendant cette préparation. Par exemple, au lieu d’indiquer que vous avez à charge « d’ouvrir votre carnet d’adresse » aux clients, indiquez que « vous avez l’obligation de suggérer au moins 3 prestataires correspondant aux critères posés par le(s) client(s), sauf si ces critères sont si précis qu’ils limitent drastiquement le choix des prestataires dans la zone géographique déterminée par le(s) client(s) » Mandat ou mise en relation ? Il existe deux formules de contrat de wedding planner. Vous pouvez agir en tant que mandataire de vos client.e.s, autrement dit, agir en leur nom et pour leur compte : vous pourrez donc signer directement avec les prestataires de service. A l’inverse, vous êtes un simple intermédiaire, et votre rôle se limite à la mise en relation. Pour plus d'information sur le contrat de wedding planner, contactez nous. [if !supportLineBreakNewLine] [endif]

#weddingplanner #contrat

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square