Comment bien choisir son avocat.e ?


Un ou plusieurs rendez-vous ? Avant d’arrêter votre choix, prenez le temps de discuter avec votre futur.e avocat.e. N'hésitez pas à enchainer les rendez vous, les premiers contacts téléphoniques. Posez lui de nombreuses questions, et même des questions pièges. S’il sait vous répondre rapidement et avec pédagogie, c’est qu’il maitrise le sujet. S’il reste vague ou vous répond de manière expéditive, méfiance. Est-ce que je dois apprécier mon avocat ? Oui, vous devez avoir une relation de confiance et de respect mutuel avec votre avocat.e. Il aura à cœur la défense de votre dossier s’il croit, s’il estime que vous avez été victime d’une réelle injustice ou tout simplement si la technicité du dossier l’intéresse. De par ma propre expérience, j’avais choisi une avocate via Google, très vite, je perds confiance en elle : elle ne répond pas à mes mails, elle ne m’envoie pas sa convention d’honoraire, elle ne me rassure pas, ne me soutiens pas, me dit que sa « secrétaire va se charger de rédiger la requête », et que c’est « une de ses collaboratrices qui sera présente le jour de l’audience ». Je me sens obligée de changer d’avocate en cours de procédure. La nouvelle avocate est de suite intéressée par mon dossier, elle le lit dans son intégralité, m’indique les pièces manquantes, me propose de nombreuses pistes de plaidoiries. Elle dévore l’intégralité des pièces de la partie adverse, opère un travail minutieux où elle décortique toutes ses contradictions, mensonges et incohérences. Elle m’appelle régulièrement pour que lui donne le maximum d’informations et de réponses afin qu’elle ne soit pas prise au dépourvue le jour de l’audience. Nous anticipons ensemble toutes les stratégies de la partie adverse. Je l'apprécie. Je lui confie absolument tout ce qui pourrait jouer contre moi afin qu'elle puisse anticiper les attaques de la partie adverse. Je lui fais confiance. Paris ou province ? Ce qui change : le tarif. Alors qu’à Paris, le tarif horaire est de 400 euros en moyenne (avocat associé et 400 pour un collaborateur), il sera de 180 euros/h pour un avocat de province ou banlieue. Cela signifie-t-il pour autant que les cabinets parisiens sont nécessairement les meilleurs ? Si votre dossier est particulièrement technique, alors oui, choisir un cabinet parisien est un choix plus judicieux car ils ont une expérience pointue sur ces sujets. En revanche, si votre dossier ne nécessite pas une expérience extrêmement poussée, privilégiez un avocat banlieusard ou parisien. Vous devrez toutefois le déférer de ses frais de transport. Associé ? Collaborateur ? Junior ? Senior ? Pas de règle universelle malheureusement… Un.e collab junior, un avocat fraichement associé pourra avoir envie de faire ses preuves, aura moins de dossiers à traiter et sera plus dévoué à sa tâche. Un.e collab senior, un associé aguerrit aura l’expérience, connaitra les juges, les forces et les faiblesses de ses opposants ; mais il aura souvent tendance à déléguer. Mais dans un camps comme dans l’autre vous pouvez tomber sur un très bon comme sur un très mauvais avocat. Maturité n’est pas nécessairement synonyme de compétence. Généraliste ou spécialiste ? Spécialiste, incontestablement. Ne commettez pas l’erreur de choisir une avocate spécialisée en droit de l’immobilier pour un jugement de divorce, même à l’amiable. Elle peut oublier des choses simples, ne pas savoir comment vous conseiller au mieux si vos choix, sont en pratiques, inadaptées. Ne laisser pas votre avocat.e seul.e face au dossier Un avocat.e ne peut être bon que si vous lui fournissez tout l'aide et le support nécessaire afin de l'aider à mener à bien sa mission. Faites vos propres recherches, rassembler le maximum de documentation, faites lui un résumé de tous les documents trouvé. Facilitez son travail, sans vous immiscer dans son champ de compétence.

#avocat #choixdavocat #bonavocat #tarifavocat

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square